Le yoga prénatal : pratique et bienfaits

Les femmes enceintes se retrouvent toutes, à un moment donné, plus ou moins submergées par leurs émotions et cela est tout à fait normal. Afin de retrouver calme et sérénité, et puisque tout médicament est vivement contre-indiqué pendant une grossesse, des exercices de relaxation sont chaleureusement conseillés et feront du bien tant à la future maman qu'à l'enfant. Mais attention, toutes les formes de yoga ne conviennent pas aux femmes enceintes. Il faut impérativement se diriger vers des exercices qui ont été adaptés à la condition physique très spécifique des femmes enceintes. On vous en dit plus dans les lignes qui suivent.

Toutes les femmes enceintes peuvent-elle pratiquer le yoga prénatal ?

Non. En fait oui, mais non. Explications.

Le yoga prénatal peut être pratiqué sans supervision médicale par les femmes dont la grossesse se déroule sans problèmes particuliers.

Par contre, en cas de grossesse à risque, d'antécédents de fausses couches, d'hypertension, de problématiques cardiaques ou liées à la circulation sanguine, la future mère doit impérativement consulter un médecin avant de pratiquer le yoga suos queqlue forme que ce soit.

Le yoga prénatal pour se préparer en douceur à l'accouchement (le dessin d'une femme enceinte portant une tenue verte pâle et faisant du yoga).

Les bienfaits du yoga prénatal

C'est bon, vous avez eu le feu vert de votre médecin, et vous avez donc décidé de vous mettre au yoga prénatal. Qu'allez-vous en retirer ?

Sur le plan purement physique, les deux aspects principaux que le yoga va cibler sont la souplesse et la respiration. Deux éléments qui seront grandement utiles lors de l'accouchement.

Et du côté émotionnel, le yoga est un outil remarquable pour gérer les angoisses de toutes sortes, donc également celles de la femme enceinte bien sûr.

Au niveau spirituel, le yoga facilite l'équilibre entre le corps et l'esprit et accompagne les personnes qui le pratiquent vers la sérénité et l'harmonie, ce qui ne se refuse pas, que l'on soit enceinte ou pas d'ailleurs.

Quelques postures de yoga à pratiquer pendant la grossesse

Les postures de yoga qui suivent sont adaptées à la condition physique des futures mères dont la grossesse se déroule sans problèmes médicaux particuliers. En cas de condition spécifique, veuillez consulter un médecin avant de pratiquer ces postures.

La posture du papillon

En position assise, ramenez vos jambes et vos pieds vers l'intérieur jusqu'à ce que vos talons touchent vos fesses. Tenez vos deux pieds entre vos mains.

Respirez.

Faites des mouvements de haut en bas avec vos genoux en essayant de toucher le sol. Ne forcez pas. On ne force jamais lorsqu'on fait du yoyga, et encore mions lorsqu'il s'agit de yoga prénatal.

La posture de la montagne

Debout, avec les jambes écartées un tout petit peu plus que la largeur du bassin, posez bien vos talons et vos orteils et restez ainsi pendant plusieurs minutes. Respirez profondément.

La posture du guerrier

Cette position s'effectue debout et en deux temps : un de chaque côté.

Commencez par la droite en écartant vos jambes et en tournant votre pied droit d'un quart de tour vers la droite. À l'aide de votre pied gauche, trouvez l'équilibre. Fléchissez un peu le genou droit, mais la jambe gauche elle doit rester bien tendue.

Levez vos bras et placez-les à l'horizontale, parallèles au sol.

Regardez vers la droite et respirez cinq fois profondément.

Revenez en position debout et faites de même de l'autre côté.

La posture du chat (la photo d'un chat s'étirant comme on le fait en pratiquant la posture du chat lors d'une séance de yoga).

La posture du chat

Mettez-vous à quatre pattes et appuyez-vous bien sur vos mains.

Inspirez en rentrant le dos et en levant la tête vers le haut.

Expirez en arrondissant le dos et en rentrant la tête comme pour regarder votre nombril.

Recommencez cinq fois.

La posture de l'arbre

En position debout, trouvez votre équilibre, puis levez le pied droit et posez-le contre votre cuisse gauche.

Inspirez en levant les bras vers le ciel et en joignant vos mains paume contre paume.

Prenez cinq respirations et relachez la posture.

La posture de la chaise

Debout avec les jambes écartées un tout petit peu plus que la largeur du bassin, trouvez votre équilibre.

Expirez et pliez légèrement les genoux en descendant vers le bas, comme si vous étiez en train de vous asseoir sur une chaise. Votre dos doit rester bien droit.

Revenez en position debout en inspirant.

Refaites ce mouvement cinq fois.

La dernière fois, restez en posture de chaise pendant quelques secondes avant de remonter.

Grossesse et relaxation vont de pair avec le yoga prénatal (une femme en robe violette est allongée dans l'herbe et entourée de fleurs bleues).

Les bienfaits du yoga au cours de la grossesse

Les bienfaits du yoga prénatal sont nombreux. Pratiquer des exercices de relaxation pendant la grossesse permet de :

−        Bien vivre la grossesse sur le plan psychologique ;

−        S’adapter aux transformations du corps pendant la grossesse ;

−        Avoir une certaine souplesse des muscles et des articulations ;

−        Soulager les douleurs de dos avec le développement du bébé ;

−        Renforcer le lien entre la mère et le bébé ;

−        Diminuer les nausées et les lourdeurs ;

−        Oxygéner le corps du bébé et celui de la mère avec la respiration ;

−        Améliorer la circulation sanguine ;

−        Éviter la fatigue en faisant  circuler les énergies dans le corps de la mère ;

−        Ouvrir le bassin pour favoriser l’accouchement ;

−        Diminuer les douleurs de contractions en régulant la contractilité utérine ;

−        Donner de l’énergie à la mère pour l’accouchement.

Conclusion

Que vous preniez des cours de yoga prénatal, que vous regardiez des vidéos chez vous en faisant les mouvements dans votre salon ou que vous suiviez un coach en ligne, tout cela aidera votre préparation à l'accouchement. La pratique du yoga prénatal améliorera votre tonicité et sera une aide précieuse pour vous préparer physiquement et mentalement à la naissance de votre enfant. Sachez d'ailleurs que, par la suite, il existe un yoga des touts-petits à pratiquer avec votre enfant.

Notre article est généraliste, mais il faut aussi bien sûr considérer les différents niveaux de yoga pour chaque personne et créer un programme adapté à chaque mère. Ce qui est vraiment central dans le yoga prénatal est la respiration. Si vous êtes immobilisée pendant quelques temps et ne pouvez pas pratiquer vos postures, ce n'est pas très grave, mais continuez bien de travailler votre respiration, c'est essentiel.

Bonnes séances de yoga et bon accouchement !

Nos autres articles